Généalogistes Associés

Bonjour à tous

Enfin, de la bière

Dès les premières années de la colonie, des habitants fabriquent leur propre bière. En 1647, les pères jésuites construisent une brasserie pour répondre aux besoins de la communauté. Trois-Rivières et Montréal les imitent bientôt. Mais aux dires de Talon, la consommation de l'eau-de-vie et du vin est trop élevée. Les importations d'alcool représentaient alors une somme de cent mille livres.

Talon décide donc, en 1668, de construire une brasserie pouvant répondre aux besoins de la population. Le lundi 5 mars de la même année, le Conseil souverain émet une ordonnance restreignant la soncommation d'alcool et de vin, mais favorisant la fabrication de la bière.

«Sur ce qui a été remontré, y lit-on, que la trop grande quantité de vins et d'eaux-de-vie qui sont annuellement apportés de France et qui se consomment dans ce pays est un moyen qui nourrit la débauche de plusieurs de ses habitants, qui les divertit du travail et ruine leur santé par des fréquentes ivrogneries», il est à souhaiter d'établir une brasserie. Nouvel intérêt pour les habitants invités à vendre leur surplus de grains et, avec l'argent de la vente, à se procurer d'autres biens.

Pour faciliter l'établissement d'une brasserie, le Conseil souverain établit le monopole de la fabrication de la bière, mais maintient pour les individus la permission de continuer le brassage artisanal «pour son usage particulier et de ses domestiques seulement». De plus, défense est faite «à tous marchands forains d'apporter de France ou d'ailleurs en ce pays des vins et eaux-de-vie au-delà de ce qui leur sera permis à peine de confiscation et de l'amende».

L'importation totale, une fois les brasseries en opération, ne devra pas dépasser 800 barriques de vin et 400 d'eau-de-vie. Le Conseil fixe aussi le prix de vente de la bière qui est «une boisson nourrissante et saine» : vingt livres, pour une barrique de bière en gros «le fût non compris»; au détail, le pot se détaillera six sols.

La production annuelle de la brasserie de Talon se chiffre à 4,000 barriques, la moitié pour la consommation des habitants du pays, le reste sera exporté aux Antilles.

Source : Nos Racines p. 199

Vous pouvez toujours consulter les bulletins précédents sur notre site en cliquant sur le lien Bulletins dans la partie inférieure de chaque page.

Vous êtes toujours les bienvenus sur le site Généalogie pour tous par les Généalogistes Associés.

Bertrand Fleury
Votre webmestre,
Généalogie pour tous
Ce qui compte dans la vie, c'est le rire, l'amour et la santé.
Gardez le sourire, c'est le plus beau rayon de soleil. ;-))



BK5.2 - Téléchargez 2 fichiers :
BKSetup.exe et BKSetup.w02
Dernière version de BK5 : 13 décembre 2000

BK 6       La version 6.6 est toujours disponible.

BK 7.0       Nouvelle version.

La traduction Français-Québec est incluse.

La Fondation
Marie-Vincent

L'Enfance
pas la violence.

[ Accueil | Histoire | Liens | Toponymie ]
[ Émigrants | Bulletins | Guide de saisie | Célébrités ]


Votre webmestre
CGL # 2 - SGCE # 3053