Généalogistes Associés

Bonjour à tous

Conflit familial

Quand le lien familial devient conflictuel

La famille, dit-on souvent, est au coeur de la vie sociale en Nouvelle-France. Malgré et peut-être à cause de son importance, la famille est parfois le théâtre de conflits. Patrick Auffret mentionne à cet effet les principaux obstacles à la paix familiale. Il en dénombre essentiellement quatre: le mauvais mariage, un mauvais enfant, de mauvais parents, les fréquents litiges lors du règlement des successions.

Ainsi, des conflits prennent parfois naissance à l'intérieur de la cellule de base de la vie familiale, le couple. Ces disputes peuvent être de plusieurs ordres. Elles relèvent généralement de l'incompréhension ou de l'irresponsabilité d'un des deux époux, des mauvais traitements normalement exercés par l'homme, de l'adultère et de la mauvaise gestion des biens familiaux.

Un des individus sélectionnés a intenté un procès pour adultère contre son épouse. Il s'agit d'Étienne Bouchard. Le dossier judiciaire ne comprend malheureusement que le jugement rendu par Paul de Chomedey de Maisonneuve. On y apprend tout de même que Marguerite Boissel, l'épouse de Bouchard, s'est abandonnée, au préjudice de la fidélité conjugale, à Jean Aubuchon dit Lespérance, pendant les vêpres.

Le mari cocu n'a pas manqué de rajouter dans sa plainte que le bruit des rapports extraconjugaux de son épouse " estoit tout commun dans l'habitation ". Suite aux comparutions des témoins et aux interrogatoires, les deux amants ont été déclarés coupables. Jean Aubuchon a dû verser une somme de 600 livres d'amende en plus d'être banni à vie de l'île de Montréal, alors que Marguerite Boissel a été privée des dots et douaires mentionnés dans son contrat de mariage.

Étienne Bouchard obtenait de surplus le droit d'enfermer son épouse sa vie durant ou même de la retourner chez ses parents. Ce cas exceptionnel montre l'importance des rumeurs dans l'attitude adoptée par un individu face à une situation délicate. Étienne Bouchard, dont l'honneur a été touché par les racontars venus à ses oreilles concernant les escapades amoureuses de sa jeune épouse, ne pouvait que porter plainte à la justice.

Il semble que ce procès n'ait pas mis fin aux aventures extraconjugales de son épouse, puisqu'il signait une déclaration à cet effet devant Basset le 10 juillet 1676.

Source : MSGCF v54-3-237 p.207

Vous pouvez toujours consulter les bulletins précédents sur notre site en cliquant sur le lien Bulletins dans la partie inférieure de chaque page.

Vous êtes toujours les bienvenus sur le site Généalogie pour tous par les Généalogistes Associés.

Bertrand Fleury
Votre webmestre,
Généalogie pour tous
Ce qui compte dans la vie, c'est le rire, l'amour et la santé.
Gardez le sourire, c'est le plus beau rayon de soleil. ;-))



BK5.2 - Téléchargez 2 fichiers :
BKSetup.exe et BKSetup.w02
Dernière version de BK5 : 13 décembre 2000

BK 6       La version 6.6 est toujours disponible.

BK 7.0       Nouvelle version.

La traduction Français-Québec est incluse.

La Fondation
Marie-Vincent

L'Enfance
pas la violence.

[ Accueil | Histoire | Liens | Toponymie ]
[ Émigrants | Bulletins | Guide de saisie | Célébrités ]


Votre webmestre
CGL # 2 - SGCE # 3053