Généalogistes Associés

Bonjour à tous

La Noraye

Né en 1639, Louis de Niort de la Noraye fait partie des officiers du régiment de Carignan qui auraient préféré ne jamais mettre le pied sur le sol de la Nouvelle-France. Cette terre lui semblait aride, inhospitalière et menaçante, au point qu’il demanda d’être rayé de la liste de ceux qui devaient accompagner le régiment. Le ministre Colbert, après avoir précisé que le séjour ne se prolongerait pas au-delà de dix mois, lui fit savoir que le roi ne tolérait pas de défection.

Arrivé à Québec, la Noraye tente de se faire rapatrier en France… Peine perdue! Il devra, comme les autres, parcourir le pays et l’apprivoiser. Il y réussit si bien qu’après le licenciement des troupes, il s’y établit à demeure et démontre pour le sol de son pays d’adoption une vénération étonnante.

Sa femme, Marie-Madeleine Sevestre, qu’il épouse le 22 février 1672, dépose plusieurs dizaines d’arpents de terre dans la corbeille de noce et, moins de deux semaines après la cérémonie, débute une interminable chaîne d’achats et de ventes de terres. À la terre dite «la Noraye» s’ajoute la «prairie à Duquet», puis la terre de Raymond Paget dit Quercy et 54 arpents de terre labourable font de la Noraye et de sa femme de grands propriétaires terriens.

En 1672, Jean Talon lui concède une terre de Sainte-Anne de la Pérade, qui va être la première seigneurie de la Noraye. En 1677, l’ancien officier achète une maison au Cap-de-la-Madeleine et vers 1690, il commence à lorgner du côté de Montréal où une propriété, encadrée par celles des sieurs Dautray et de la Valtrie, l’intéresse particulièrement. Elle deviendra la paroisse de Lanoraie. On dit que Louis de Niort de la Noraye n’y vécut jamais, mais qu’il y fit établir un certain nombre de colons.

Selon Gérard Malchelosse, de 1674 à 1679, il était au Cap-de-la-Madeleine puis, après 1680, il défricha une terre de l’île d’Orléans.

Marie-Madeleine Sevestre est décédée à Québec au mois de novembre 1706 et Louis de Niort, de la Noraye la suivit, le 4 décembre 1708.

Celui qui avait eu si peur de vivre en Nouvelle-France avait passé plus de quarante ans à en exploiter le sol.

Source : Nos Racines p. 173

Vous pouvez toujours consulter les bulletins précédents sur notre site en cliquant sur le lien Bulletins dans la partie inférieure de chaque page.

Vous êtes toujours les bienvenus sur le site Généalogie pour tous par les Généalogistes Associés.

Bertrand Fleury
Votre webmestre,
Généalogie pour tous
Ce qui compte dans la vie, c'est le rire, l'amour et la santé.
Gardez le sourire, c'est le plus beau rayon de soleil. ;-))



BK5.2 - Téléchargez 2 fichiers :
BKSetup.exe et BKSetup.w02
Dernière version de BK5 : 13 décembre 2000

BK 6       La version 6.6 est toujours disponible.

BK 7.0       Nouvelle version.

La traduction Français-Québec est incluse.

La Fondation
Marie-Vincent

L'Enfance
pas la violence.

[ Accueil | Histoire | Liens | Toponymie ]
[ Émigrants | Bulletins | Guide de saisie | Célébrités ]


Votre webmestre
CGL # 2 - SGCE # 3053